Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Gymnastique Rythmique

Description de la discipline

La Gymnastique Rythmique est une discipline assez récente, son premier code de pointage FIG étant publié pour la première fois en 1970.Ce sport, qui se pratique sur musique, est un alliage d'harmonie, de force, de souplesse mais surtout de coordination avec l’engin.

En Belgique, de nombreux clubs le pratique en loisir mais également en compétition allant de la division 1 (la plus élevée) à la division 5 (la plus facile). Les clubs loisirs prennent plaisir à présenter cette discipline dans la catégorie "Gym Pour Tous" de notre Fédération.

La GR se pratique à l'aide de 5 engins : la corde, le ballon, le cerceau, les massues et le ruban. Le code FIG en définit les normes.

La discipline s'effectue sous différents groupes de difficultés corporelles : les sauts, les pivots, les équilibres et les souplesses. Ce sont ces éléments, entre autres, qui sont majoritairement présents dans les chorégraphies des gymnastes.

Gymnastique Rythmique

Description des engins

La corde

En matière synthétique ou en chanvre, elle ne peut avoir de poignées à ses extrémités (la gymnaste peut faire des noeuds). C'est un engin déformable dont la longueur diffère selon la taille de la gymnaste. La difficulté de cet engin réside dans le dosage de l'énergie dans les changements de vitesse. Étant un engin inerte, sans activité, c'est à la gymnaste de contrer cette inertie par des mouvements de corps.

Le cerceau

Le cerceau doit être en plastique et peser 300g minimum. Le diamètre intérieur doit être entre 80 et 90 cm. Ses grandes difficultés sont les prises de main. Il faut savoir jouer avec les différentes prises pour enchaîner les mouvements avec fluidité. Cet engin permet beaucoup de jeux dans l'espace grâce à son volume.

Le ballon

Le ballon doit peser 400g minimum et son diamètre doit être compris entre 18 et 20cm. Il est en caoutchouc ou en matière synthétique. Malgré les difficultés causées par sa forme sphérique, la gymnaste doit garder le ballon en équilibre et ne pas agripper dans la main. C'est l'engin qui va le plus favoriser les rebonds et les rouler, au sol ou sur le corps.

Les massues

Les massues doivent peser chacune 150g minimum. Leur longueur varie entre 40 et 50 cm. C'est le seul engin appelé "engin double" : les deux mains sont occupées. Le poids est réparti différemment sur l'engin, ce qui permet de mettre en place les balancements et les élans. La difficulté retrouvée aux massues est la dissociation des mouvements : la gymnaste doit pouvoir effectuer des mouvements asymétriques avec les deux massues. C'est l'engin le plus vieux de la discipline.

Le ruban

La largeur du ruban varie entre 4 et 6 cm et sa longueur est de minimum 6m pour les plus grandes, pour les plus jeunes, un ruban de 5m est accepté. Le ruban s'attache à une baguette de longueur variant de 50 à 60 cm. Son poids doit être de minimum 35g. C'est un engin mou et très léger. Il comprend donc bien deux parties : la hampe (la baguette) et le ruban lui-même. C'est un engin assez difficile de par sa longueur. Celle-ci oblige la gymnaste à travailler avec beaucoup d'amplitude pour éviter de laisser trainer le ruban au sol ou encore de l'en mêler durant un enchainement.